Vivre à Bérulle

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Histoire et Monuments

1. Nos origines

Le nom de Bérulle

C'est au 16ème siècle que SÉANT EN OTHE prend le nom de BÉRULLE en reconnaissance du don du bois de Chauffour, qui lui a été fait par le seigneur de Bérulle, habitant de Cérilly.

Le mouvement protestant à Bérulle

Au 16ème siècle, un ministre protestant et une prêche sont établis dans les murs de Bérulle sur ordre du roi. Ce ministre sera l'objet par la suite de nombreuses attaques par le mouvement calviniste, entraînant de nombreuses victimes parmi les habitants de Bérulle. Une école protestante a notamment été ouverte rue de la Croix Verte.

Inondations - événements importants à Bérulle

Bérulle fut l'objet de nombreux évènements climatiques ou coups du sort ayant générés maints dégâts aux personnes ou aux biens au cours de son histoire. Parmis les plus marquants, on relève les inondations du 17 août 1956 et 22 janvier 1957, l'incendie du 5 mai 1758 où 14 maisons furent détruites ; l'orage et les innondations du 17 janvier 1806, le creusement de l'abîme du cimetière de Bérulle le 5 mars 1879, les orages du 23 et 27 mai 1889 apportant deux mètres d'eau dans la rue principale, la tempête, la tempête de décembre 1999 ayant entraîné la destruction de près de cent hectares (sur 239) de la forêt communale. Pour une surface détruite de 83 ha 13, le bilan s'élève à 20800 M3 d'arbres mis à terre et vendus représentant l'équivalent de 30 années de récolte mis en peu de temps sur le marché comme bois de chauffage ou comme bois d'œuvre pour l'industrie. Plus rarement grumes ou racines connurent on sort plus noble et se retrouvèrent dans des ateliers de sculpture ou entre les mains d'artisans pour la restauration d'ouvrages anciens : puits, pressoirs.. voir par exemple celui figurant sur le site http://www.ville-aix-en-othe.com restauré par artisan local avec du bois d'acacias abattus à Bérulle par la tempête de 1999. Des travaux importants de reboisement furent entrepris dès 2000.
Signalons enfin les ouvrages importants entrepris lors de la construction en 1835 du fossé d'écoulement des eaux au centre du bourg.

2. Monuments et sites de Bérulle

L'église

Située au centre du village au pied du mont appelé « la crayère ». Elle date du 16ème siècle et est dédiée à la Vierge. Elle forme une croix latine orientée d'ouest en est. Le transept et le sanctuaire sont en pierre de craie, la nef en silex de pays ainsi que la base du clocher, les voûtes en ogives. Le sanctuaire, le chœur et les chapelles furent édifiés de 1510 à 1515. La tour et le grand portail doivent dater de la même époque, sauf l'arc triomphal qui daterait de la renaissance ( vers 1545). L'ancienne nef fut remplacée vers 1551 par celle qui existe aujourd'hui. Le clocher de 57 mètres de haut s'élève au dessus du grand portail et surplombe toute la première travée de la nef. Il comporte trois étages. Les fonds baptismaux datent de 1550.
Actuellement fermée pour cause de travaux de rénovation , la réouverture de l'église ne devrait plus tarder.

Le lavoir

Il est situé au centre du village. Sa restauration et celle de ses abords a été réalisée en 2006-2007 suite à un projet élaboré en 1861.

La chapelle Sainte-Reine d'Alise

Elle est située dans un écrin de verdure, dans la forêt communale, le long de la route menant aux vallée de Cérilly. Connue pour être un lieu de culte et de pèlerinage en raison de la présence d'une fontaine où les vieillards et les infirmes venaient dans l'espoir d'y recouvrer la santé. Elle tire son nom d'une martyre locale, Sainte Reine d'Alyse, ayant vécu au 3ème siècle, et qui est fêtée le 7 septembre.
Site classé, la chapelle Sainte Reine a fait l'objet de plusieurs restaurations. Elle a été miraculeusement épargnée lors de la tempête de 1999 qui a abattu tous les chênes aux alentours. La statue de Sainte Reine en bois qui datait du 16ème siècle a malheureusement été dérobée en 1974. Chaque premier dimanche de septembre, se déroule le pélerinage de Sainte Reine.

Quand Bérulle et l'Aube étaient immergés

Immergée il y a 160 millions d'années, asséchée jusqu'à l'ère tertiaire où à nouveau l'eau s'installa (période crétacée, 80 millions d'années), l'Aube devint définitivement une terre continentale il y a 65 millions d'années.

Craie, silex et fossiles

Cette histoire explique que la craie, l'argile le calcaire les silex sont à l'origine des régions naturelles de l'aube.

L'hydrologie et l'aqueduc vanne

Elle explique aussi l'hydrologie de la région. Collines et vallons, mais peu d'écoulement d'eau en surface. Celle-ci traverse l'argile de surface, qu'elle effondre par endroits, formant des « bimes », puis pénètre la couche calcaire où elle chemine lentement dans de nombreuses failles. Elle ressurgit sous forme de sources, à l'occasion . Certaines de ces sources ainsi que des captages souterrains alimentent un aqueduc qui d'Armentières au réservoir de Montsouris à Paris, fournit une partie importante de l'eau de cette ville.

La migration des Grues

De la Laponie à l'Afrique : Les couloirs de migration des grues. A lire : La grue cendrée. 2006 Ligue pour la protection des oiseaux, Champagne Ardenne.

Les Orages

Les Orages de 1889 (voir dans Autrefois Aix-en-Othe, N° 18, Avril. Mai. Juin 1989). Au printemps 1889, des orages catastrophiques éclatent un peu partout en France.
Le jeudi 23 mai, un orage très violent frappe Bérulle. Des trombes d'eau arrivent de Boeurs, Pierrefritte, Fort Jacquet ...La rue est recouverte de plus d'un mètre d'eau...
Le lundi 27 mai, un nouvel orage éclate sur la région et provoque un véritable désastre à Bérulle. L'eau atteint plus de deux mètres de haut. Une marque indiquant le niveau atteint par l'eau est encore visible sur le mur de la boulangerie La population des communes voisines, des soldats de la garnison de Troyes, viennent aider aux travaux de déblaiement. Une souscription est organisée au profit des victimes.

Les tempêtes de Noël 1999

Un peu plus d'un siècle après, Bérulle est à nouveau frappée par deux tempêtes qui ont traversé la France d'Ouest en Est. Des zones entières de la forêt sont dévastées. On ne compte plus les arbres parfois centenaires qui se sont couchés sous des rafales de vent dépassant parfois les 200km heure.

Copyright © 2011 Mairie de Bérulle - Webmaster Philippe Gateau